10/07/2006

Implainte

De quoi se plaindre

Lorsque la vie est heureuse ?

 

De quoi se plaindre

Lorsqu'on est bien ?

 

De quoi se plaindre

Lorsque l'on a tout ce que l'on veut ?

 

De quoi se plaindre

Lorsque l'on ne manque de rien ?

 

Je vous le dis,

A ce moment-là,

La seule plainte formulable

Est une plainte

Contre toutes les plaintes.

 

La possession est superficielle,

Mais l'amour éternel.

 

Ecoutez cette complainte,

Qui n'est qu'une implainte,

Pour plaindre les plaignants.

 

Impotents, souffrants des

Innombrables maux de la Terre,

Manquants des innombrables mots de la Terre.

Ceux-ci sont à plaindre,

Quant aux autres,

Réjouissez-vous et vivez ! 

18:32 Publié dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.