01/05/2006

Introduire...ou pas

Bienvenue chez moi. Loin de moi l’idée de vous poussez dans ce site à vous détruire une quelconque partie de votre cerveau, ou de tout ce qui pourrait vous en tenir lieu. Juste vous parlez, car oui la communication est perdue de nos jours. Nous oublions parfois que d’autres être tout aussi étranges que nous-même nous entourent. A trop communiquer, nous ne communiquons plus. Oubliés désormais les silences, qui profite encore du silence? Je connais très peu de gens qui apprécient ses qualités. De plus nous nous reposons toujours sur quelque chose, volontairement ou non. Il est bien plus facile que quelqu’un pense à notre place plutôt que de penser par nous-même. C’est cela que je veux changer chez vous. Oui, communiquer vous change ! Vous ne le savez peut-être pas, peut-être plus, mais nous avons tous des actions réciproques sur les gens. Vous connaissez peut-être cette loi physique (de Newton si je ne me trompe pas) qui veut que chaque force exercée sur un objet provoque en retour une force de même valeur, et bien la communication humaine c’est exactement la même chose. Je vais raconter mes histoires, vous réagirez dessus ou vous raconterez peut-être les vôtres, qui sait? Le but n’est que d’échanger des choses, car l’échange c’est ce qu’il y a de mieux, même si parfois on l’oublie. Je ne veux pas avoir un gros but éducatif ou une prétention similaire, je suis loin d’être au sommet de la sagesse et ma réflexion est encore à améliorer largement. Vous commencez à vous demander où je vais en venir hein? Ahah suspens... Ceci n’est qu’une petite introduction d’une page dactylographiée pour que vous puissiez comprendre, un peu du moins, mon système de penser et de raisonnement, grâce à des histoires de la vie, et plus particulièrement de ma vie (vu que c’est mon blog). Bref cette introduction est une espèce de porte, ou plutôt de fenêtre pour que vous puissiez un peu me regarder , sans voyeurisme bien entendu ! Je ne sais pas où ce blog va me mener, où il va vous mener, je ne sais pas combien de temps il va perdurer. En clair, je ne sais rien, j’avance avec un bandeau sur les yeux, m’emmène-t-on vers mon peloton d’exécution, ou vers une surprise party? Je ne sais pas. Je crois que c’est ma phrase fétiche “je ne sais pas”, car c’est vrai, en vérité je ne sais que très peu de choses. J’avance, c’est déjà pas mal ! Quoi qui puisse vous arriver, un conseil continuer d’avancer. Je sais (et oui ça je le sais !) que je suis très mal placé pour conseiller les gens, et que je suis l’un des premiers à demander conseil autour de moi. Mais la vie (ce que j’en ai vécu pour le moment en tout cas) m’a appris que reculer ou fuir étaient de mauvaises solutions face aux problèmes. J’ai pas mal galéré ces derniers temps, avec les cours et la vie à côté. Vu que c’est moi qui parle, je vais vous faire un petit topo sur les événements assez récents (sans entrer dans les détails qui sont parfois un peu obscurs ou parce que tout simplement je ne vais non plus étaler toute ma vie privée !). Bon je vous le dis comme ça, je suis en 1èreS (ouais un petit jeunot !), et dans ma classe…pour parler franchement, je suis tombé fou amoureux d’une fille de ma classe. J’ai pas mal galéré déjà pour entrer en communication avec elle, des grands moments de solitude, je m’en rappelle… Bref, j’ai du combattre, me combattre moi-même, arrêter de faire claquer mes genoux, me maîtriser, paraître un peu moins con. Tout ces trucs difficiles que vous apprenez au contact des gens, et surtout pour séduire la fille de vos rêves. Oui, c’est vraiment la fille de mes rêves, je parle plus que sérieusement ! Elle est belle, intelligente, intéressante, attentionnée, elle a du goût, bref, vraiment l’âme sœur, trouver mieux est impossible. Et j’ai donc eu des hauts et des bas, des chutes et des rechutes, des moments de joie extrême et de solitude intense. Tout le panel des émotions ou presque, a du défiler chez moi en quelques mois. Finalement, il y a eu un gros bas, mais vraiment le cratère lunaire, je ne pensais jamais pouvoir en ressortir. Heureusement mon meilleur ami m’a aidé, il m’a tendu une corde, la plus solide qui soit, il m’a tiré de là. Grâce à lui, j’ai continué d’avancer et j’ai réussi à conquérir mon âme sœur. Je croyais tout perdu, et bien non, il restait de la vie, et donc de l’espoir. Maintenant cette âme soeur et moi avons une moitié d’âme en commun, je nage dans le bonheur, les bas se font plus hauts, et les hauts encore plus hauts. Je concluerai donc cette intro en remerciant mon meilleur ami qui m’a poussé à avancer, et en embrassant amoureusement mon âme soeur qui donne un véritable sens à ma vie.

PS : je n’ai pas nommé lesdites personnes, mais c’est parce qu’elles se reconnaîtront aisément.

11:45 Publié dans Mon monde | Lien permanent | Commentaires (0)

28/10/2005

Comment la PSP devint mienne ou l'influence d'un forum.

Depuis que tout le monde attendait avec impatience la PSP (je précise que pour moi cela veut dire depuis le mois de décembre dernier), je ne comprenais pas pourquoi ils étaient ébahis devant cette petite bête, certes au riche potentiel électronique, mais bon...

Je ne participais donc pas à cette folie créatrice de posts (plus ou moins douteux) sur la PSP, son prix, ses jeux, ses accessoires...(oui la liste est non exhaustive je précise).

Cela étant, nous glissons doucement vers le mois de Juillet où l'illumination se fit !

Je me joignais intérieurement (oui la folie créatrice du moment ne m'attirait guère) à ce grand mouvement de lutte populaire pour la PSP (je viens de revoir mon cours sur le socialisme donc pardonnez mon vocabulaire xD).

Les vacances se terminant, je bouillais intérieurement à l'arrivée du 1er septembre, non pas que j'eusse une irrésistible envie de rejoindre les bancs de cours, mais car cette date marquée bel et bien la sortie d'un véritable bijou technologique, à la pointe de l'innovation, et pouvant procurer plus que certainement un plaisir de jeu jamais égalé !

Me voilà donc viré de bord (dans le sens où désormais je la voulais, entendons-nous bien! :D) en 6 mois à peine pour une "simple" console de jeu.

Je préciserai ici que mon anniversaire tombe le 14 septembre et que donc mes parents me firent patienter jusque là...

 

A suivre, l'achat et le jour fatidique...

15:45 Publié dans Mon monde | Lien permanent | Commentaires (2)